PHOTOS



Séance de Clôture



Remise du Prix Lumière
à Clint Eastwood



Les invités


 
Soirée d'Ouverture 



Le Village Festival


Expo Jerry Schatzberg


VIDEOS



A bout portant de Don Siegel



Pale Rider
de Clint Eastwood


Sur la route de Madison

de Clint Eastwood



Le Bon, la brute et le truand

de Sergio Leone


Il était une fois dans l'Ouest

de Sergio Leone


Il était une fois en Amérique
de Sergio Leone


Tous les films sont présentés en version originale sous-titrée

Jacques BralJacques Bral

 

Jacques Bral présentera son film Extérieur, nuit :

Mercredi 14 octobre à 20h au CNP Terreaux, en compagnie de Pierre William Glenn  

Samedi 17 octobre à 10h30 au Pathé Bellecour  

Dimanche 18 octobre à 14h30 au Ciné 89 à Saint-Priest  

Il présentera également Bronco Billy vendredi 16 octobre à 20h30 au Ciné Rillieux

 

Biographie

Cinéaste rare (il n'a tourné qu'une demi-douzaine de films en trente ans de carrière), Jacques Bral quitte Téhéran pour s'installer en France en 1966 à l'âge de 18 ans. Entre 1966 et 1968, il étudie l'architecture à l'école des Beaux-Arts de Paris. Puis il suit pendant deux ans les cours de l'Institut de formation cinématographique, où il a l'occasion de réaliser plusieurs court-métrages, notamment Quand tout le monde est parti, Frisou ou M-88.

En 1978, Jacques Bral fonde Les Films Noirs avec ses associés Jean-Paul Leca et Julien Lévi, société de production qui lui permet de financer ses premiers long-métrages. Avec Extérieur, nuit qu'il tourne en 1980, il installe un cinéma atmosphérique, souvent nocturne et très influencé par l'univers du film noir. Le film obtient le Prix Perspectives du cinéma français à Cannes et le Léopard de bronze à Locarno. Trois ans plus tard, il tourne Polar, adaptation d'un roman policier de Jean-Patrick Manchette, un de ses films les plus célèbres, avec Jean-François Balmer dans le rôle principal d'un détective privé parisien. Pendant plusieurs années, Jacques Bral ne tourne plus. Sa rencontre avec le cinéaste américain Samuel Fuller, exilé à Paris et ignoré de la plupart des producteurs, le pousse à produire lui-même Sans espoir de retour, film policier que l'auteur de Shock corridor et Le Port de la drogue tourne en 1989. Le retour de Jacques Bral à la réalisation a lieu en 1993 avec Mauvais garçon. Dans les années 90, il écrit des scénarios mais ne repasse derrière la caméra qu’en 2006, date de sortie d’Un printemps à Paris, avec Eddy Mitchell.
Il a fait restaurer son film Extérieur, nuit pour Lumière 2009.

Site Source

 

Retour

GROS PLAN SUR LES FILMS



 > La séance du jour

EN SAVOIR PLUS



 > Lire la suite

RÉTROSPECTIVES

IL ÉTAIT UNE FOIS
SERGIO LEON
E



 > Lire la suite

INVITÉ D'HONNEUR :
CLINT EASTWOOD



 > Lire la suite

DON SIEGEL



 > Lire la suite

SHIN SANG-OK,
L'EMPEREUR DE CORÉE



 > Lire la suite

EDDIE MULLER :
THE ART OF NOIR



 > Lire la suite

SUBLIMES MOMENTS
DU MUET



 > Lire la suite

RETROUVÉS, RESTAURÉS, À NOUVEAU SUR GRAND ÉCRAN  !



 > Lire la suite

RENDEZ-VOUS



 > Lire la suite

ACTUS

  Emotion Picture

 > La suite


  Forum

 > La suite


  Rois du dvd

  > La suite


  Ils nous font rire

  > La suite

 

SÉANCES SCOLAIRES



 > Lire la suite

À PROPOS DU FESTIVAL


 
> Lire la suite