PHOTOS



Séance de Clôture



Remise du Prix Lumière
à Clint Eastwood



Les invités


 
Soirée d'Ouverture 



Le Village Festival


Expo Jerry Schatzberg


VIDEOS



A bout portant de Don Siegel



Pale Rider
de Clint Eastwood


Sur la route de Madison

de Clint Eastwood



Le Bon, la brute et le truand

de Sergio Leone


Il était une fois dans l'Ouest

de Sergio Leone


Il était une fois en Amérique
de Sergio Leone


Tous les films sont présentés en version originale sous-titrée

Emotion Picture

 

Kar1 Malden © DR / Coll. Institut Lumière La disparition de Karl Malden

 

Karl Malden est décédé de mort naturelle à son domicile de Brentwood (un quartier de Los Angeles) a précisé sa famille à l'Académie des arts et des sciences du cinéma -organisatrice des Oscars- que l'acteur présida de 1989 à 1992.
 
Vraie "gueule" du cinéma américain, à l'aise dans tous les types de rôles, il est né Mladen Sekulovich le 22 mars 1912 à Chicago (Illinois, nord) d'une mère tchèque et d'un père serbe. La famille déménagea à Gary (Indiana, nord), où le jeune Malden abandonna rapidement les études pour travailler dans une aciérie, avant de tenter sa chance au théâtre en 1934 à Chicago.
 
Il se fit ensuite remarquer sur les planches à Broadway, à New York, où il rencontra Elia Kazan. La pièce "Un tramway nommé désir" y fut créée en 1947.
 
Karl Malden a ensuite joué dans plusieurs dizaines de films, dont Un tramway nommé désir adapté au cinéma par Elia Kazan, Sur les quais du même réalisateur, La poupée de chair, La conquête de l'Ouest, Le Kid de Cincinnati, Les Cheyennes ou encore Patton, dans lequel il interprétait le rôle du général Omar Bradley. Ses apparitions étaient plus rares ces dernières années, avec un petit rôle en 2000 dans la série TV The West Wing.
 
Récompensé d'un Oscar pour son rôle de Mitch dans Un tramway nommé désir en 1951, Karl Malden a également fait une belle carrière à la télévision. Il était notamment célèbre pour son rôle du lieutenant Mike Stone dans la série télévisée des années 70, Les rues de San Francisco, aux côtés de Michael Douglas, qui le considérait comme son "mentor".
 
"C'était un grand acteur, père et mari. Je l'aimais et l'admirais profondément", a déclaré Michael Douglas dans un communiqué diffusé par son agent. "C'est Karl, plus que quiconque, qui m'a fait comprendre qu'un acteur n'est qu'une partie de toute l'équipe faisant la réussite d'une série TV ou d'un film", a-t-il ajouté.
 
Eva Marie Saint, sa partenaire à l'écran Sur les quais, a rendu hommage à un "acteur accompli", qui "adorait jouer". Sid Ganis, actuel président de l'Académie des arts et sciences du cinéma, a déclaré que Karl Malden a eu "une vie riche et pleine", rendant hommage à une carrière qui "a englobé une palette d'arts, du théâtre au cinéma et à la télévision, jusqu'à un travail publicitaire très célèbre", une série de spots pendant 21 ans pour une célèbre marque de carte bancaire.
 
Karl Malden avait célébré en décembre dernier ses 70 ans de mariage avec Mona, une actrice rencontrée à Chicago dans les années 30. "C'était une sorte de dernier adieu", a expliqué Eva Marie Saint, présente à la soirée d'anniversaire. Son voeu était : "après ma mort, je veux que vous fassiez la fête". "Alors une nouvelle fête se profile", a-t-elle déclaré.
 
Karl Malden aimait à plaisanter de son nez épaté, cassé plusieurs fois en jouant au basketball ou ou football américain. Il se décrivait ainsi comme le "seul acteur à Hollywood dont le nez lui permet d'avoir une place de parking réservé aux handicapés". AP

Lire l'article

Voir la bio

Karl Malden avec Marlon Brando et Eva Marie Saint dans Sur les quais d’Elia Kazan, 1954 Karl Malden et Carroll Baker dans BabyDoll d’Elia Kazan, 1956
Karl Malden avec Marlon Brando et Eva Marie Saint dans Sur les quais d’Elia Kazan, 1954 et Karl Malden avec Carroll Baker dans BabyDoll d’Elia Kazan, 1956 © DR / Coll. Institut Lumière

02/07/09

 

Retour

GROS PLAN SUR LES FILMS



 > La séance du jour

EN SAVOIR PLUS



 > Lire la suite

RÉTROSPECTIVES

IL ÉTAIT UNE FOIS
SERGIO LEON
E



 > Lire la suite

INVITÉ D'HONNEUR :
CLINT EASTWOOD



 > Lire la suite

DON SIEGEL



 > Lire la suite

SHIN SANG-OK,
L'EMPEREUR DE CORÉE



 > Lire la suite

EDDIE MULLER :
THE ART OF NOIR



 > Lire la suite

SUBLIMES MOMENTS
DU MUET



 > Lire la suite

RETROUVÉS, RESTAURÉS, À NOUVEAU SUR GRAND ÉCRAN  !



 > Lire la suite

RENDEZ-VOUS



 > Lire la suite

ACTUS

  Emotion Picture

 > La suite


  Forum

 > La suite


  Rois du dvd

  > La suite


  Ils nous font rire

  > La suite

 

SÉANCES SCOLAIRES



 > Lire la suite

À PROPOS DU FESTIVAL


 
> Lire la suite