PHOTOS



Séance de Clôture



Remise du Prix Lumière
à Clint Eastwood



Les invités


 
Soirée d'Ouverture 



Le Village Festival


Expo Jerry Schatzberg


VIDEOS



A bout portant de Don Siegel



Pale Rider
de Clint Eastwood


Sur la route de Madison

de Clint Eastwood



Le Bon, la brute et le truand

de Sergio Leone


Il était une fois dans l'Ouest

de Sergio Leone


Il était une fois en Amérique
de Sergio Leone


Tous les films sont présentés en version originale sous-titrée

Cyrano de Bergerac

Dans le genre superproduction à la française, demandez Cyrano. Dix césar, cinq nominations aux Oscar, le Golden Globe, le prix du meilleur film étranger, le Board of Review décerné par l’Association des Critiques de New-York, le prix de l’Académie nationale du Cinéma pour le meilleur film français de l’année, le prix Georges de Beauregard 1990, le prix d’interprétation pour Gérard Depardieu à Cannes la même année, d’autres prix encore à l’étranger. Jean-Paul Rappeneau adapte la pièce au cinéma en gardant les dialogues en vers : « Je ne sais plus moi-même ce qui est de Rostand, ce qui est de Carrière, ce qui est de moi, écrit-il dans une lettre aux comédiens. Au fond, ce que je souhaite c’est que les vers soient là sans y être, qu’ils soient comme une musique présente mais légère qui courra à travers le film, avec parfois des éloignements et parfois des accentuations. Je suis à la recherche d’une musique, d’un son, d’une harmonie. »

Au départ, de nombreux producteurs en furent effrayés et refusent le projet. « Faire un film en alexandrins pour un public de 1990, témoigne Michel Seydoux qui lui accepta, avec Jean-Paul Rappeneau aux commandes et un budget énorme me paraissait un défi formidable et une aventure humaine et artistique passionnante. Un producteur s’attache plus à la qualité de ce qu’il entreprend qu’au succès commercial. »

Gérard Depardieu parle également de cette différence entre la pièce et le film : « Au théâtre, Cyrano est forcément claironnant. Au cinéma, non. Moi, je l’ai joué extrêmement violent dès la première scène. D’entrée de jeu, Cyrano va se comporter comme un démolisseur, un type qui fait exploser les murs du théâtre pour exécuter ses numéros de duel dans la rue, sur le parvis. C’est une idée géniale de l’adaptation, un rappel surprenant des happenings de mai 68. »

Vincent Perez pense que « le personnage de Christian est plus fort dans le film que dans la pièce. Il inspire vraiment de l’amour à Roxane, et même à Cyrano. Il a deux langages, le langage du texte et un langage parallèle qui est celui de l’émotion non-dite. » Gérard Depardieu en Cyrano prodigieux, tonitruant et sensible, hâbleur et délicat, dans un chef-d’œuvre du cinéma français. Le grand écran et le public de la Halle Tony Garnier lui iront bien.

 

DES MOYENS COLOSSAUX
Cyrano de Bergerac a nécessité 2000 comédiens et figurants, 2000 costumes dont la moitié créés spécialement pour le film ; un véritable arsenal : 300 épées, 500 piques, 150 mousquets, 100 pistolets, 2 obusiers et dizaine de canons ; 40 décors construits en studios ou en aménagement extérieurs ; plusieurs hectares ensemencés pour recréer la végétation du siège d’Arras ; l’élargissement d’une rivière et le réaménagement d’une forêt entière. Les perruques et les coiffures ont été créées par Paul Leblanc, un Canadien qui a obtenu l’Oscar pour son travail dans Amadeus.

 

TIRADE DU NEZ - EXTRAIT
Ah ! Non ! C’est un peu court, jeune homme !
On pouvait dire... oh ! Dieu ! ... bien des choses en somme...
En variant le ton, – par exemple, tenez :
Agressif : « moi, monsieur, si j’avais un tel nez,
Il faudrait sur le champ que je me l’amputasse ! »
Amical : « mais il doit tremper dans votre tasse :
Pour boire, faites-vous fabriquer un hanap ! »
Descriptif : « c’est un roc ! ... c’est un pic... c’est un cap !
Que dis-je, c’est un cap ? ... c’est une péninsule ! »
Curieux : « de quoi sert cette oblongue capsule ?
D’écritoire, monsieur, ou de boîte à ciseaux ? »
Gracieux : « aimez-vous à ce point les oiseaux
Que paternellement vous vous préoccupâtes
De tendre ce perchoir à leurs petites pattes ? »

 

SAVINIEN CYRANO DE BERGERAC
Cet homme a réellement existé, c’est un écrivain français, né en 1619 non pas en terre gasconne mais dans la région de Chevreuse.
Ce fut un précurseur de la science-fiction (Histoire comique des états et empires du soleil, récemment adapté et mis en scène par Benjamin Lazar), un libre-penseur ennemi de la religion et un ami de la philosophie libertine du XVIIe, il connut Molière et Descartes, et contribua à ouvrir la voie à des penseurs comme Diderot, Voltaire, Darwin.

 

GD 1990
Sortant l’année précédente de Deux de Claude Zidi, de Trop belle pour toi de Bertrand Blier et de I Want to Go Home d’Alain Resnais, voici le programme 1990 de Gérard Depardieu : Cyrano de Bergerac de Jean-Paul Rappeneau, Green Card de Peter Weir, Uranus de Claude Berri et il co-produit Les Branches de l’arbre (Shakha Proshakha) de Satyajit Ray.

 

Séances

E TONY GARNIER / LYON 7 - Dimanche 18 octobre 2009 15h00Billeterie close

 : Cyrano  : Cyrano  : Cyrano
 : Cyrano  : Cyrano  : Cyrano
 : Cyrano  : Cyrano  


Réalisateur(s) :
Jean-Paul Rappeneau

Soirée de clôture - Dimanche 9 octobre 2011 - Halle Tony Garnier - 15hEN PRÉSENCE DE GÉRARD DEPARDIEU, VINCENT PÉREZ et JEAN-PAUL RAPPENEAU

 

Cyrano de Bergerac
France, 1990, 2h18, couleur, format 1.66
Réalisation : Jean-Paul Rappeneau
Scénario : Jean-Claude Carrière, Jean-Paul Rappeneau d’après la pièce d’Edmond Rostand
Photo : Pierre Lhomme
Musique : Jean-Claude Petit
Montage : Noëlle Boisson
Décors : Ezio Frigerio
Costumes : Franca Squarciapino
Production : René Cleitman, Michel Seydoux
Interprètes : Gérard Depardieu (Cyrano de Bergerac), Anne Brochet (Roxane), Vincent Pérez (Christian de Neuvillette), Jacques Weber (Comte de Guiche), Roland Bertin (Ragueneau), Philippe Morier-Genoud (Le Bret), Pierre Maguelon (Carbon de Castel-Jaloux).
Sortie en France : 28 mars 1990

GROS PLAN SUR LES FILMS



 > La séance du jour

EN SAVOIR PLUS



 > Lire la suite

RÉTROSPECTIVES

IL ÉTAIT UNE FOIS
SERGIO LEON
E



 > Lire la suite

INVITÉ D'HONNEUR :
CLINT EASTWOOD



 > Lire la suite

DON SIEGEL



 > Lire la suite

SHIN SANG-OK,
L'EMPEREUR DE CORÉE



 > Lire la suite

EDDIE MULLER :
THE ART OF NOIR



 > Lire la suite

SUBLIMES MOMENTS
DU MUET



 > Lire la suite

RETROUVÉS, RESTAURÉS, À NOUVEAU SUR GRAND ÉCRAN  !



 > Lire la suite

RENDEZ-VOUS



 > Lire la suite

ACTUS

  Emotion Picture

 > La suite


  Forum

 > La suite


  Rois du dvd

  > La suite


  Ils nous font rire

  > La suite

 

SÉANCES SCOLAIRES



 > Lire la suite

À PROPOS DU FESTIVAL


 
> Lire la suite